ac's_poirot.gif (17749 octets)

[Introduction]   [Hercule Poirot, héros de chair]    [Hercule Poirot, héros de papier]   [Autres oeuvres d'Agatha Christie]   [Autres séries]   [Informations]

Index saisons 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 - DVD - Production - Poirot & ses collègues - Décors - Styles - Suchet - Jeux - Autres adaptations
 


Saison 6 (1995-1996)


   42/ Le noŽl d'Hercule Poirot (Hercule Poirot's Christmas)

Réalisateur : Edward Bennett ; scénariste : Clive Exton

Avec : David Suchet (Hercule Poirot) - Philip Jackson (Inspecteur Japp) - Mark Tandy (Sugden) - Catherine Rabett (Lydia Lee) - Simon Roberts (Alfred Lee) - Brian Gwaspari (Harry Lee) - Sasha Behar (Pilar Estravados) - Eric Carte (George Lee) - Andree Bernard (Magdalene Lee) - Ayd Khan Din (Horbury) - Vernon Dobtcheff (Simeon Lee) - Olga Lowe (Stella)

D'après le roman éponyme (1938)
Première diffusion : LWT, 1er janvier 1995 - France 3, 7 et 8 octobre 1996

Durée : 103 minutes

    Poirot se prépare à passer tranquillement les fêtes de noŽl. Mais cinq jours avant noŽl, Simon Lee, un vieillard impotent, tyrannique et très riche demande à Poirot de venir s'installer dans son manoir pour les fêtes afin de protéger sa vie qu'il croit en danger. Il a réuni sa famille, trois fils sans affection, deux mystérieuses belle-filles et une nièce exotique afin de leur annoncer qu'il allait modifier son testament et procèder à quelques aménagements dans l'attribution des rentes. Le soir même, le vieillard est assassiné...

   ...

Hercule Poirot et sa protégée


   43/ Pension Vanilos (Hickory Dickory Dock)

Réalisateur : Andrew Grieve ; scénariste : Anthony Horowitz

Avec : David Suchet (Hercule Poirot) - Philip Jackson (Inspecteur Japp) - Pauline Moran (Miss Lemon) - Paris Jefferson (Sally Finch) - Jonathan Firth (Nigel Chapman) - Damian Lewis (Leonard Bateson) - Granville Saxton (Mr Casteman) - Gilbert Martin (Colin McNabb) - Elinor Morriston (Valerie Nobhouse) - Polly Kemp (Patricia Lane) - Sarah Badel (Mrs Hubbard) - Rachel Bell (Mrs Nicholetis) - David Burke (Sir Arthur Stanley) - Jessica Lloyd (Celia Austin)

D'après le roman éponyme (1955)
Première diffusion : LWT, 12 février 1995 - France 3, 3 et 4 octobre 1996

Durée : 103 minutes

    Mme Hubbard rapporte à sa soeur, Miss Lemon, la série de vol qui a lieu dans la pension dont elle s'occupe. La liste des objets volés intrigue Poirot : un stéthoscope, une bague en diamant (retrouvée dans la soupe), des ampoules, une boîte de bicarbonate, un sac à dos (retrouvée déchiré). Celia Austin, qui prétend connaître l'auteur des vols, est empoisonnée. Pendant ce temps, Poirot invite Japp à passer quelques jours chez lui (Mme Japp étant absente). La cohabitation n'est pas facile : Japp a trop chaud et ses gouts culinaires diffèrent franchement de ceux de Poirot.

   David Burke, l'excellentissime Dr Watson des deux premières saisons de "Granada's Sherlock Holmes" avec Jeremy Brett, incarne ici Sir Arthur Stanley sur lequel les soupçons pèsent au début du film.


   44/ Le crime du golf (Murder on the Links)

Réalisateur : Andrew Grieve ; scénariste : Anthony Horowitz

Avec : David Suchet (Hercule Poirot) - Hugh Fraser (Captain Hastings) - Bill Moody (Giraud) - Damien Thomas (Paul Renauld) - Jacinta Mulcahy (Bella Duveen) - Bernard Latham (Lucien Bex) - Ben Pullen (Jack Renauld) - Diana Fletcher (Eloise Renauld) - Terence Beesley (Stonor) - Sophie Linfield (Marthe) - Kate Fahy (Bernadette Daubreuil)- 

D'après le roman éponyme (1923)
Première diffusion : LWT, 11 février 1996 - France 3, 10 et 11 octobre 1996

Durée : 103 minutes

    Alors que Poirot et Hastings sont à Deauville, Paul Renauld, riche importateur de diamants, les consulte à propos d'un trafic de pierres précieuses au Chili. Il est enlevé peu après et Hastings découvre son cadavre sur un parcours de golf, une lettre d'amour signé 'BD' dans la poche de son manteau. Une compétition s'engage entre Poirot et Giraud, de la Sûreté française. Si Poirot gagne, Giraud lui donne son inséparable pipe. Dans le cas contraire, Poirot doit se raser sa moustache...

   L'histoire n'est pas exactement celle du livre, ce qui est étonnant quand on considère l'esprit dans lequel est produit la série. Des personnages ont été supprimés, des emplacements changés et surtout certaines parties du livre sont complètement passées à la trappe.
Malgré ces différences, ce film est très agréable à regarder. Les superbes lieux de tournage se situent apparemment à Deauville en Normandie, où l'histoire est située. L'intrigue extrêmement complexe a plus de sens à l'écran qu'elle en avait sur le papier. Les 103 minutes de film sont ponctuées de rebondissements. Le film, divertissant tout du long, est d'une grande qualité de réalisation malgré les faibles moyens matériels mis à disposition pour le tournage. A noter la somptueuse musique du générique de fin spécialement composée par Christopher Gunning.

Les quatre amis ŗ la plage


   45/ Témoin muet (Dumb Witness)

Réalisateur : Edward Bennett ; scénariste : Douglas Watkinson

Avec : David Suchet (Hercule Poirot) - Hugh Fraser (Captain Hastings) - Patrick Ryecart (Charles Arundel) - Kate Buffery (Theresa Arundel) - Norma West (Wilhemina) - Julia St John (Bella Tanios) - Paul Herzberg (Jacob Tanios) - Ann Morish (Emily Arundel) - Pauline Jameson (Isabel Tripp) - Muriel Pavlow (Julia Tripp) - Jonathan Newth (Dr Grainger) - Snubby (Monsieur Bob)

D'après le roman éponyme (1937)
Première diffusion : LWT, 31 décembre 1996 - France 3, 14 et 15 octobre 1996

Durée : 103 minutes

    Poirot et Hastings se rendent à Windermere pour assister au record de vitesse sur l'eau que tente de battre Charles Arundel. Le soir, au dîner, une des soeurs Tripp entre en transe et annonce que la vie de la tante de Charles, Emily, est en danger. Le soir même, Emily glisse sur la balle de son fox-terrier Bob et chute dans les escaliers. Quelques jours plus tard elle succombe suite à un malaise. Les soeurs Tripp tiennent une nouvelle séance afin de découvrir le meurtrier. Poirot, qui préfère ne compter que sur ses petites cellules grises, commence son enquête. Bob, dont l'intelligence fait dire à Poirot qu'il mériterait d'être belge,  ne laisse jamais sa balle en haut des marches. C'est un témoin capital... mais muet.

   ...

Poirot et Monsieur Bob